Combien coûte une mutuelle pour personne âgée ?

Avec l’âge, les besoins en santé augmentent. Des dépenses qui ne sont pas couvertes totalement par la Sécurité Sociale. La souscription à une mutuelle santé devient alors indispensable. Sauf qu’en la matière, les Français ne sont pas égaux. Les seniors paient beaucoup plus cher, et cela, pour de nombreuses raisons.

Prix d’une mutuelle senior

Dans les différentes régions du pays, le niveau de remboursement de la Sécurité sociale à soin égal n’est pas le même. Il existe donc d’importantes variations de prix entre les mutuelles et en fonction des zones géographiques. Un travail comparatif sur un couple de 60 ans a été réalisé pour attester de cet écart. Paris figure en tête du classement avec un tarif de mutuelle senior de 225,75 euros par mois. Il est suivi de près par les Hauts-de-Seine où le coût culmine à 225, 02 euros par mois. La troisième place du classement revient aux Bouches-du-Rhône et aux Alpes-Maritimes avec 220 ,91 euros par mois. Puis viennent le Nord (218,90 euros) et le Pas de Calais (218,07 euros). Il existe des départements offrant des cotisations plus abordables. On parle notamment du Bas-Rhin avec des tarifs de 142, 66 euros par mois. En Moselle, les prix sont aussi bas puisqu’ils sont de 138,78 euros. À noter qu’en moyenne, la cotisation d’une mutuelle senior est de 197,60 euros en France et cela, après recouvrement de la Sécurité Sociale.

Une augmentation des cotisations

Une hausse des cotisations sur les mutuelles senior a été constatée ces dernières années, ce qui explique les tarifs élevés pratiqués par les assureurs. Plusieurs raisons peuvent expliquer ce phénomène à commencer par une augmentation des prix pratiqués par les établissements et professionnels de santé. Les dentistes, opticiens et certains spécialistes notamment ont revu à la hausse leur grille tarifaire, ce qui a forcément un impact sur le coût des cotisations. Autre facteur : une évolution technologique dans le secteur de la santé. Aujourd’hui, il est possible de traiter certaines maladies qui ne pouvaient être prises en charge par le passé. Enfin, on notera une réduction du remboursement effectué par la Sécurité sociale sur certains soins et équipements de santé. Faut-il rappeler qu’en 2010, un déficit historique de -23,9 milliards d’euros a été enregistré par l’assurance maladie également ? En 2017, il n’a été que de -0,4 milliards d’euros. Cependant, cela continue d’avoir des répercussions sur le coût des mutuelles qui ne cesse de prendre la pente ascendante.

Les critères pour choisir la bonne mutuelle au juste prix

Il est difficile de connaitre le prix d’une mutuelle pour personne âgée, car il dépend de plusieurs critères. Pour choisir la bonne complémentaire santé, il est nécessaire de se focaliser en premier lieu sur la qualité des remboursements des soins courants c’est-à-dire les consultations médicales, les forfaits dentaires, optiques, auditifs, les frais d’hospitalisation, etc. Avec l’âge, la consultation médicale devient de plus en plus fréquente. Sans compter les examens complémentaires qui deviennent aussi nombreux ainsi que les consultations auprès de spécialistes. Miser sur un contrat offrant des garanties « soins courants » performantes s’avère alors crucial. En outre, il est aussi conseillé de bien prendre en compte les délais de carence, l’absence de questionnaire médical, l’âge, les garanties complémentaires ainsi que le coût des cotisations avant de fixer son choix.


Noter cet article