Combien coûte une RC Pro ?

Les entreprises sont soumises à quelques obligations assurancielles. En fonction du secteur d’activité, elles sont tenues de souscrire à une assurance responsabilité civile pro qui a pour rôle de les couvrir sur les préjudices corporels, financiers ou matériels provoqués aux tiers. Ce contrat affiche des tarifs différents qui relèvent de plusieurs critères. On vous explique.

Un prix déterminé selon les spécificités de l’entreprise

Qu’importe la nature de votre entreprise ou de votre métier, vous n’êtes pas à l’abri de causer des dommages envers des personnes tierces liées ou non à votre activité. Ces individus pouvant être un client, un salarié, un fournisseur ou n’ayant aucun lien avec l’entreprise doivent être indemnisés dès lors qu’ils ont subi un préjudice. Dans les cas extrêmes, la réparation des dégâts peut coûter très cher et menacer la survie de votre entreprise. Afin de pallier à ce genre de scénario, souscrire à une assurance de responsabilité civile professionnelle est impératif. Cette couverture est obligatoire pour les professions médicales, les agents immobiliers, les professionnels du conseil, les experts-comptables ou les entreprises œuvrant dans le secteur du voyage. Son prix va dépendre de plusieurs critères, à commencer par les particularités de l’entreprise. Parmi les principaux éléments analysés par la compagnie d’assurance figurent entre autres le statut de la société (EURL, SASU, SAS, micro-entreprise), le nombre de salariés, le chiffre d’affaires, le secteur d’activité et les risques pesant sur l’organisation.

SIMULATEUR ASSURANCE RC PRO
Obtenez le meilleur tarif pour votre assurance responsabilité civile professionnelle

Les garanties entrent en ligne de compte

Le Mag de l’Assurance explique que les contrats d’assurance RC Pro offrent la même garantie de base : celle prenant en charge l’indemnisation aux tiers suite à des dommages corporels, matériels ou immatériels provoqués par l’entreprise, ses préposés, ses locaux ou ses matériels à cause d’une imprudence, une faute professionnelle, une non-conformité des produits, un manque de préconisation ou des conseils inadaptés, il propose même un formulaire pour trouver la meilleure. Si vous choisissez cette protection, vous respectez le minimum légal exigé. Le contrat ne sera pas trop cher. Cependant, il est conseillé de miser sur des garanties optionnelles afin de jouir du maximum de protection. À titre illustratif, si vous possédez un restaurant spécialisé dans les poissons crus, il serait intéressant d’avoir une garantie contre l’intoxication alimentaire. Ou encore d’inclure dans votre contrat une garantie après travaux ou livraison qui prend en charge une erreur de conditionnement d’un produit, le manque de recommandations sur celui-ci ou un vice sur la marchandise. La garantie protection juridique est également préconisée puisqu’elle vous décharge des aspects administratifs et juridiques relatifs à votre activité. Bien évidemment, l’ajout de ces garanties complémentaires va impacter sur le coût de votre contrat, mais en parallèle, vous profiterez d’une couverture plus solide.

Des tarifs dépendant du niveau de couverture

La qualité du niveau de couverture constitue un autre paramètre important jouant sur le coût d’une assurance RC Pro. Au rang des éléments à prendre en considération figure le plafond de remboursement qui correspond à la somme maximale versée par l’assureur à l’issue d’un sinistre. L’idéal est d’avoir un seuil très élevé, mais bien entendu, cela se fera ressentir sur le prix des cotisations. Les exclusions de garantie sont également à passer au crible. Si elles sont nombreuses à être indiquées sur le contrat, la prime sera moins onéreuse et en contrepartie, vous serez moins protégé. Enfin, n’oubliez pas de vérifier les franchises qui influencent les cotisations. Celles-ci représentent les montants qui sont à votre charge et qui ne sont pas versés par l’assurance.


Vous aimerez aussi...