Quel est le coût de rénovation d’un parquet en bois ?

Traces d’usure, rayures, dégradation de l’essence, divers motifs imposent d’envisager la rénovation de son revêtement sol. Divers éléments déterminent les dépenses que vous devrez engager pour le projet. Zoom sur le cas du parquet en bois, avec une idée du prix qu’il faut y mettre !

Remise à neuf d’un parquet en bois, késako ?

Lorsque votre parquet affiche des besoins évidents de réfection, inutile de tergiverser. Autant ce type de revêtement apporte de l’élégance à vos pièces, autant il peut en gâcher profondément l’atmosphère s’il est mal entretenu ou usé. Mais au même titre que d’autres projets de maintenance, faire rénover un parquet en bois, ça a un coût. Celui-ci dépend notamment de la finition du parquet considéré, qui définit l’étendue réelle de la prestation à réaliser. Les artisans effectuent un diagnostic de la situation et proposent des interventions à différents degrés. Cela va du ponçage suivi de l’application d’une teinte, à un remplacement, en passant par des solutions intermédiaires de réparation ou de rénovation partielle. La superficie concernée par les travaux de rénovation est évidemment déterminante, tout en sachant que les professionnels appliquent un tarif dégressif pour les grandes étendues. Le tout peut varier de quelques dizaines à quelques centaines d’euros, selon le scénario.

Détails de prix pour une rénovation de parquet en bois ?

Comme indiqué plus haut, la rénovation de votre parquet en bois peut se faire à différents niveaux. Dans tous les cas, un ponçage est toujours à prévoir pour uniformiser l’étendue concernée par la réparation. Comptez entre 5 euros et 20 euros en matériel, si l’application préalable d’une pâte de résine s’imposait : correction de traces d’impact, rebouchage de fissures. Un professionnel équipé vous facturera le mètre carré de ponçage entre 15 et 35 euros. Comptez un surplus par mètre carré de 10 à 30 euros pour finaliser cette étape, à travers l’application d’une huile, d’un vitrificateur ou d’un vernis. Vous souhaitez profiter de la rénovation pour changer le style de votre parquet ou lui donner plus de lustre ? La teinte constitue une option intéressante qui vous coûtera entre 12 et 20 euros par unité de surface.

Lorsque la rénovation intervient dans un contexte plus compliqué – dégâts des eaux, usures avancées – le remplacement des lames est incontournable. La technique de pose convenue avec l’artisan sera facturée entre 25-30 euros le mètre carré, pour une pose flottante et 5 euros de plus par unité de surface, si l’on recourt à une pose cloutée ou collée. Le type de parquet envisagé détermine également des variations de prix du parquet bois, avec une moyenne de 165 euros le mètre carré. Le coût tend vers la limite haute – 190 à 230 euros – pour les choix de parquet massif. Vous êtes un spécialiste confirmé du DIY ? Vous pourrez déjà réaliser des économies en réalisant vous-même le ponçage et la vitrification. Investissez de 30 à 200 euros dans la ponceuse et 25 à 40 euros de plus, dans le produit de finition. En sachant qu’un litre de ce dernier vous permettra de couvrir une dizaine de mètres carrés. Notez, enfin, qu’un parquet bien entretenu vous coûtera toujours moins cher en repoussant l’échéance de la rénovation.


Noter cet article

Vous aimerez aussi...