Faut-il avoir beaucoup d’argent pour défiscaliser ?

Beaucoup de gens pensent qu’il faut être riche à millions pour pouvoir défiscaliser, car cela implique généralement d’investir dans des biens immobiliers coûteux. Or, il existe des placements beaucoup moins onéreux qui permettent également de défiscaliser. Tour d’horizon.

L’assurance-vie

Il existe aujourd’hui d’innombrables solutions de défiscalisation. Certaines ne nécessitent pas systématiquement d’onéreux investissements. C’est le cas de la souscription à une assurance-vie. Son principal avantage ? Au lieu de dépenser votre argent dans l’acquisition de bien, vous le placez dans ce contrat afin de vous constituer un capital qui vous servira en cas de coup dur comme une maladie ou un accident. La fiscalité de l’assurance-vie est attractive, car durant toute la vie du contrat, les produits et intérêts cumulés ne sont pas imposables sous un plafond de 4600 euros pour une personne seule et le double pour les couples. Par contre, il faut attendre huit ans pour que les retraits et rachats soient totalement exonérés. En effet, les quatre premières années du contrat, 35% de taxe est appliqué et ce chiffre descend à 15% entre la cinquième et huitième année.

Le plan d’épargne retraite populaire

Les personnes qui désirent épargner, mais cette fois-ci en vue de préparer leur retraite peuvent miser sur le plan d’épargne retraite populaire (PERP) pour défiscaliser. Cette complémentaire retraite dédiée à tous, sans condition d’activité ni d’âge donne droit à des déductions fiscales réduites à un plafond global qui est de 10% du plafond annuel de la Sécurité sociale et 10% des revenus professionnels, dans la limite de 8 fois le plafond de la sécurité sociale. Il est important de spécifier que le PERP n’offre que des versements sous forme de rente viagère au moment de la retraite. Des sorties en capital sont possibles, mais sous condition et sont également plafonnées.

L’immobilier défiscalisant

Certes, investir dans l’immobilier pour profiter de dispositifs de défiscalisation est onéreux. Cependant, il n’est pas nécessaire que l’argent sorte forcément de vos poches. Les prêts auprès de la banque permettent de trouver les fonds nécessaires destinés à financer l’acquisition des biens immobiliers. Un montant de 100 000 à 150 000 euros permet déjà d’investir dans une LMNP. Cette même somme peut suffire pour un investissement en loi Bouvard-Censi. Un des plus intéressants est d’opter pour la loi Pinel. La réduction fiscale peut atteindre les 63 000 euros, mais l’horizon d’investissement doit s’étendre au moins sur 6 ans et au plus sur 12 ans.

Se faire conseiller : la bonne idée

Tout le monde n’est pas en mesure de maîtriser les rouages de la défiscalisation. C’est pourquoi trouver un bon professionnel pour faire baisser ses impôts est la meilleure alternative à adopter. Les cabinets de défiscalisation spécialisés constituent des interlocuteurs de qualité et conseillent sur les investissements les plus intéressants à choisir. Sinon, il est possible de passer par les services d’un conseiller en gestion en patrimoine en mesure de proposer des stratégies personnalisées adaptées aux besoins des investisseurs. Enfin, il existe de plus en plus de banques qui proposent de nos jours des conseils en défiscalisation. Même si elles ont un peu moins d’expertise que les deux autres acteurs susmentionnés, elles peuvent proposer des produits attrayants.


Faut-il avoir beaucoup d’argent pour défiscaliser ?
Noter cet article

Vous aimerez aussi...