Combien coûte une assurance dommages ouvrage ?

Lorsqu’on envisage d’effectuer des travaux immobiliers tels que la construction ou la rénovation, il est important d’anticiper les éventuels dommages pouvant survenir après la réception de l’ouvrage. C’est pourquoi le maitre d’œuvre doit souscrire une assurance dommages ouvrage. Son prix varie toutefois en fonction de plusieurs critères définis. Pour savoir combien va vous coûter votre garantie, considérez les variables suivants.

Le type de bâtiment

Le principal critère pris en compte lors de la tarification d’une assurance dommages ouvrage est le type de bâtiment concerné. Et pour cause, le bâtiment est l’objet même de l’assurance. L’assureur va donc se baser sur les caractéristiques de l’ouvrage pour fixer la cotisation d’assurance. On peut ainsi concevoir qu’une maison individuelle ne peut pas bénéficier du même tarif qu’un immeuble collectif ou des locaux commerciaux. L’assureur va également prendre en considération le lieu du projet ainsi que le cours de l’immobilier dans le secteur où il se trouve.

La nature des travaux

En matière d’assurance, le niveau de risque est un élément de tarification primordial. Plus le niveau de risques est élevé, plus l’assurance va être onéreuse. La nature des travaux à réaliser permet de mesurer ces risques. En effet, selon qu’il s’agit d’une construction ou d’une rénovation, les enjeux ne sont pas les mêmes. Ainsi, il est moins cher d’assurer des travaux de rénovation qu’une extension. On aurait tendance à croire à tort qu’une construction est plus susceptible de subir des malfaçons par rapport à des travaux d’agrandissement. Cependant, en matière de bâtiment, la présence d’existants augmente le risque constructif. Vous souhaitez déterminer le prix de votre assurance ? Rendez-vous ici pour savoir combien ça va coûter.

La maitrise d’œuvre

Le profil des professionnels auxquels vous faites appel influe sur le coût de votre assurance dommages ouvrages. Généralement, les assureurs vous recommanderont de faire appel à des professionnels aguerris qui jouissent d’une bonne réputation dans leur secteur. Il est même demandé lors de la demande d’assurance un document précisant les détails techniques et les modalités d’exécution des travaux fournis par ces professionnels. Puisque le recours à des entreprises reconnues réduit les risques de malfaçons, le tarif d’assurance dommages ouvrages sera ainsi plus avantageux.

Le niveau de couverture

Comme pour toute assurance, plus le niveau de couverture est important, plus le tarif est élevé. Ce principe est également valable en matière d’assurance dommages ouvrages. Premièrement, cela concerne le nombre de garanties. Lorsque l’assurance prend en charges chacune des aspects à risque de l’ouvrage, le contrat vous coûtera forcément plus cher. Heureusement, l’obligation d’assurance ne concerne que quelques garanties imposées par la loi. Toutefois, certaines compagnies peuvent vous proposer des garanties complémentaires. D’autre part, si le plafond d’indemnisation est élevé, autant en sera la prime.

Ces critères permettent donc à l’assureur de fixer le prix d’une assurance dommages ouvrage. Toutefois, les prix varient aussi en fonction de l’assureur auprès de qui vous souscrivez la couverture. En effet, chaque compagnie définit librement ses tarifs. Cela ne devrait donc pas vous étonner de constater la différence de prix sur le marché.


Vous aimerez aussi...